Articles Tagués ‘Sugar Ray Leonard’

No más, le documentaire

Publié: 17 janvier 2015 par Nicolas Zeisler dans On aime ça
Tags:, , , ,

L’histoire de ce pauvre vieux Roberto, traqué jusque chez lui par un Ray avide d’explications… Une histoire d’amour plutôt classique, en somme. Enjoy.

Publicités

Sugar Ray Leonard highlights

Publié: 22 juillet 2014 par CULTUREBOXE dans On aime ça
Tags:, ,

Du sucre pour vous.

robertoduranDans son autobiographie, plutôt réussie d’ailleurs, Mike Tyson chante les louanges de Roberto Duran

Des tas de gens croient qu’Ali est mon boxeur préféré. En réalité, c’est Roberto Duran. J’ai toujours vu en Ali un beau mec qui s’exprime bien. Alors que moi, je suis petit, laid, et j’ai un défaut d’élocution. Quand je vois Duran se battre, je vois un gars de la rue. Il dit à ses adversaires des trucs comme :

Dégage, enculé. La prochaine fois je t’envoie direct à la morgue. (suite…)

CULTUREBOXE

Après « The Kärcher » Sarkozy et François « Flamby » Hollande, Ali, Frazier, Tyson, Hagler, Leonard, Duran, Pacquiao et l’inévitable Rocky Balboa posent pour Cultureboxe.

Une affiche qui raconte des gants, des plumes, des exploits, des chutes, des gueules cassées et des champions du monde. Sans oublier les pigeons, les punchlines, les borgnes, les lourds, les fous, les hyperactifs, les punchers, les poètes, les sacs de frappe, les salles crasseuses, les rings pisseux, les smokings blancs, les K-O, les embrouilles, la blanche, le swag et l’œil du tigre. (suite…)

On ne s’en lasse pas…

The Fabulous Four est un documentaire produit par Top Rank qui retrace l’histoire des quatre plus grands boxeurs des années 80 : Sugar Ray Leonard, Roberto Duran, Marvin Hagler et Thomas Hearns.

Une des vertus de Fighter a été de remettre Richard « Dicky » Eklund – incarné par un ébouriffant Christian Bale – sur le devant de la scène.

Lire aussi Fighter : qui a vu Arturo Gatti ?

Opérant sur les rings professionnels entre 1975 et 1985, le demi-frère de Micky Ward affiche un honnête palmarès de 19 victoires, dont 4 par KO, pour 10 défaites.

Le 18 juillet 1978, à Boston, ce styliste d’assez bonne composition affronte le redoutable Sugar Ray Leonard. Médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Montréal, ce dernier compte alors 12 victoires pour aucune défaite et personne ne mise une cacahuète sur Eklund.

Les 8 premiers rounds sont un véritable cauchemar pour le boxeur du Massachussets qui va deux fois au tapis. Mais au 9e, coup de théâtre, Leonard s’écroule. Une glissade pour l’arbitre mais le plus grand moment d’une carrière pour celui que l’on surnomme « la fierté de Lowell« .

Sugar Ray Leonard l’emporte aux points au bout des 10 rounds. « Dicky » crack : la descente durera 15 ans.

nicolas@zeisler.fr

Les quatre fantastiques

Publié: 1 mars 2011 par Nicolas Zeisler dans On aime ça
Tags:, , ,

Les années 80, dernier âge d’or du noble art.

Pendant une dizaine d’années, quatre champions extraordinaires se sont mesurés entre les super légers et les poids moyens : Marvin Hagler, Sugar Ray Leonard, Tomas Hearns et Roberto Duran.

Voici quelques articles et vidéos pour se replonger dans cette époque formidable.

ARTICLES

Montréal, 20 Juin 1980. Leonard vs. Duran I

Nouvelle Orleans, 25 novembre 1980. Leonard vs. Duran II

Las Vegas, 16 septembre 1981. Hearns vs. Leonard

Las Vegas, 15 avril 1985. Hagler vs. Hearns

Las Vegas, 6 avril 1987. Hagler vs. Leonard

En bonus Le jour où Roberto Duran devint une légende et Marvin « Marvelous » Hagler : le chauve le plus fort du monde.

VIDÉOS

HBO Legendary Nights : Hagler vs. Hearns

HBO Legendary Nights : Hearns vs. Leonard

nicolas@zeisler.fr