Articles Tagués ‘sergio mora’

Oscar De La Hoya l’avait annoncé : hier soir au Staples Center de Los Angeles, Victor (Ortiz) et Canelo (Alvarez) deviendraient peut-être des hommes (cf. Un combat pour devenir un homme). Bien vu : les deux espoirs se sont nettement imposés par KO.

Saul Canelo Alvarez (34-0-1, 26 KOs) bat Carlos Balmodir (45-13-6, 14 KOs) par KO au 6e.

Alvarez a brillé, franchissant avec brio une nouvelle étape dans sa progression vers les sommets. Carlos Baldomir, un rugueux argentin de 39 ans, n’avait pas été arrêté depuis 1994. C’est chose faite par Canelo qui a remporté les 5 premiers rounds sans trop s’exposer avant d’accélérer au 6e avec des combinaisons redoutables au corps et à la face.

(suite…)

T'as le style Victor !Samedi soir aura lieu une réunion de boxe très attendue au Staples Center de Los Angeles avec pour combat phare l’affrontement entre Shane Mosley et Sergio Mora. Pourtant, les vrais enjeux de la soirée reposent sur les épaules de deux jeunes boxeurs : Saul « Canelo » Alvarez (33-0-1, 25 kOs) et Victor « Vicious » Ortiz (27-2, 21 KOs). Petits protégés d’Oscar de la Hoya, ils portent depuis quelques temps les espoirs de nombreux observateurs voire de tout un peuple dans le cas du mexicain Alvarez.

Incontestablement doués pour un art qu’ils ont tous les deux appris très jeunes, Saul et Victor présentent d’exceptionnelles qualités techniques associées à un mental solide. Loin de l’image des boxeurs extravagants, ils représentent plutôt le genre du sportif humble, soucieux de soigner son attitude sur et en-dehors du ring.

Mais qui dit absence de folie dit aussi absence de génie et les deux salariés du Golden Boy restent de très bons élèves sans jamais nous faire rêver à de nouveaux grands champions du ring. Ils devront faire leurs preuves face à des adversaires coriaces et bûcher dur pour graver leurs noms dans nos esprits.

Les adversaires qui les attendent ce samedi sont donc de véritables occasions à ne pas manquer, un rituel de passage. En effet, les jeunots s’attaquent à deux « vieux » lascars qui rêvent de briller pour leurs barouds d’honneurs.

(suite…)