Articles Tagués ‘julio cesar chavez’

canelo alvarez-angulo

Un combat opposant deux mexicains promet toujours une belle prise de bec. Une affaire de suprématie nationale. Une lutte sans merci pour réchauffer les braises des pères de la nation : Julio Cesar Chavez, Salvador Sanchez & Co.

Ce soir, le choc entre Saul Canelo Alvarez (42-1-1) et Alfredo El Perro Angulo (22-3) oppose deux hommes en quête de rédemption.

La Cannelle, tout juste déniaisé par Floyd Mayweather, doit prouver qu’il a encaissé la perte de son invincibilité. En face, on peut compter sur Angulo pour taper fort dans tout ce qui bouge. (suite…)

Publicités

Le 12 juin, le légendaire Julio Cesar Chavez sera intronisé au Hall of Fame, le panthéon de la boxe mondiale. Samedi, c’est son fils qui tentera d’embrasser le destin paternel en combattant pour son premier titre de champion du monde. Destins croisés.

Ils portent le même nom, mais un monde les sépare. En 25 ans de carrière, dont 14 d’invincibilité, Julio Cesar Chavez Senior s’est forgée une réputation qui dépasse les frontières du Mexique. Avec 113 combats professionnels, 107 succès dont 89 par K.O, six courronnes mondiales… la liste de ses faits d’armes est aussi longue que celle des escroqueries de Don King. Et dans le coeur des fans, son héritier n’a pas encore inscrit ses lettres de noblesse.

« C’est surtout parce qu’il n’a fait aucune carrière amateur, comme De la Hoya ou les autres boxeurs mexicains, confie un ancien participant du célèbre tournoi des Guantes de Oro. Et puis, chez les professionnels, il a boxé contre la lie des combattants mexicains, des chauffeurs de taxi obèses et j’en passe. »

Lire la suite sur Le Ring & la Plume.

L’histoire de Julio Cesar Chavez

Publié: 28 novembre 2010 par Nicolas Zeisler dans On aime ça
Tags:, ,

Revoir les plus grands moments de l’incroyable carrière de Julio Cesar Chavez est toujours un plaisir.

Le plus de ce format court : Jose Sulaiman, l’indéboulonnable président de la WBC depuis plus de 30 ans. Le Padrino de la boxe mexicaine apparaît tiré à quatre épingles et particulièrement inspiré au moment de commenter l’épisode Chavez vs. Taylor (voir aussi HBO Legendary Nights, Chavez vs. Taylor).

La droite qui clôt le combat est certainement l’une des plus belle de l’histoire du noble art…

Le Mexique et Porto Rico partagent la même passion pour la boxe et une sacrée rivalité, Cuba, l’autre grande fabrique de champions de la région, s’étant auto-exclue du monde professionnel.

En général, le spectacle est au rendez-vous. La preuve en vidéo.

1er épisode : Wilfredo Gomez (PR) vs. Carlos Zarate (MX)

Le 28 octobre 1978, à San Juan de Porto Rico, Wilfredo Bazooka Gomez qui a conclu 95% de ses victoires avant la limite affronte le champion du monde des poids coq, l’invaincu Carlos Zarate, sacré puncheur lui aussi avec 51 KOs sur ses 52 victoires.

(suite…)

En 2003, HBO a diffusé une série de documentaires époustouflants revenant sur les plus grands combats diffusés sur la chaîne entre 1973 et 2003.

Cultureboxe vous propose d’en redécouvrir les meilleurs épisodes.

=> Las Vegas, 17 mars 1990. Chavez vs. Taylor

(suite…)

Il se passe des choses au Mexique. Le fils Chavez (41-30 KOs-0-1), placé sous la tutelle de Freddie Roach, se voit pousser des ailes depuis sa dernière sortie victorieuse face à l’irlandais John Duddy (29-18 KOs-2).

Première étape, le rugueux polonais Pawel Wolak (27-17 KOs-1) pour une rencontre prévue à Culiacan, Sinaloa, Mexique, le 11 septembre prochain. Une fois l’obstacle franchi, le fils de la légende aimerait ENFIN passer à la vitesse supérieure.

Premier sur la liste, le champion WBA des super welters, Miguel Cotto. De fait, tous les jeunes loups meurent d’envie de défier la star portoricaine, bien plus prenable depuis ses deux défaites par KO contre Margarito et Pacquiao. Gare tout de même à l’effet Emmanuel Steward, sous la houlette duquel Cotto vient de remporter une solide victoire contre l’israélien Yuri Foreman.

(suite…)

Roux et Mexicain, c’est possible !

Il va falloir apprendre à connaître Saul « Canelo » Alvarez parce que vu son âge et ses ambitions, le boxeur mexicain devrait squatter les hautes sphères du noble art pendant un bout de temps.

A 19 ans, l’étrange rouquin entame déjà sa quatrième année en tant que professionnel : 33 combats, 32 victoires dont 24 par KO et 1 nul. Son dernier succès en date, face à José Miguel Cotto (TKO, 9e round), lors de la réunion du 1er mai où il profitait de la sur-médiatisation du combat Mayweather/Mosley, marque sa véritable entrée dans la course au titre mondial.

Sous le feu des projecteurs de Las Vegas, le nouveau protégé d’Oscar de la Hoya a posé un pied ferme et décidé dans la cour des grands.

(suite…)