Articles Tagués ‘Ali’

Ali plutôt Classius

Publié: 14 octobre 2013 par Nicolas Zeisler dans On aime ça
Tags:, , ,
ANDY WARHOL Muhammad Ali: The Fist, 1978

ANDY WARHOL
Muhammad Ali: The Fist, 1978

MICHAEL BRENNAN Shadow Boxing 2, 1977

MICHAEL BRENNAN
Shadow Boxing 2, 1977

(suite…)

Publicités

Il y a quelques semaines, Philippe Labro a rendu un bel hommage à Mohamed Ali dans Le Figaro. En voici la retranscription.

Mohamed Ali a eu 70 ans la semaine dernière (…). Ali. Grâce à un excellent « papier » d’un confrère, Bertrand-Régis Louvet (le 17 janvier dernier dans Le Parisien) à propos des 70 ans de Mohamed Ali, a resurgi dans ma mémoire la vie extraordinaire de ce boxeur, né Cassius Clay, dans le Kentucky. Aujourd’hui, celui qui fut le « Roi », le plus grand, l’inégalable pugiliste, devenu icône et idole, souffre d’un grave Parkinson et n’apparaît pratiquement plus en public. L’ancien champion du monde des poids lourds a perdu tout ce qui faisait son exception : la vitesse d’élocution, la vivacité du discours, la souplesse du corps. Il était unique, Ali, dans ses 20 et 30 ans : il « flottait comme un papillon et piquait comme une guêpe », selon sa propre formule, déconcertant ses adversaires, dansant sur le ring comme personne ne l’avait fait avant lui, car il possédait, malgré son mètre quatre-vingt-seize et ses quatre-vingt-dix-huit à cent dix kilos (selon les moments), une légèreté de déplacement, une fluidité de mouvements qui faisaient plus penser à Fred Astaire ou Gene Kelly qu’à n’importe quel autre poids lourd. (suite…)

Joe Frazier est mort lundi, à Philadelphie, des suites d’un cancer du foie. A 67 ans, un grand champion nous a quitté, une légende de la boxe.

Smokin’ Joe a disputé 37 combats (32 victoires dont 27 par KO, 4 défaites, 1 nul). Il est devenu champion olympique des poids lourds à Tokyo en 1964 puis champion du monde de 1970 à 1973.

Joe Frazier est surtout connu pour la trilogie de combats qu’il a disputé contre Mohamed Ali. Cette rivalité a marqué à jamais leurs carrières respectives.

De 1971, date de leur première rencontre, jusqu’en 1975, l’opposition a fait fureur sur le ring comme à la ville. Sage et réservé, Frazier a encaissé les provocations de son rival, Ali traçant de lui un portrait extrêmement vexatoire. Il est le gentil noir un peu attardé (« le Gorille ») et obséquieux à l’égard des Blancs (« l’Oncle Tom »).

Sur le ring, c’est une autre histoire. Le 8 mars 1971, au Madison Square Garden de New York, Joe Frazier est le premier homme à battre Ali. Il l’emporte sur décision au terme des 15 rounds non sans avoir – à la dernière reprise – envoyé son rival à terre d’un énorme crochet du gauche. Le combat a été si violent qu’ils finissent tous les deux la nuit à l’hôpital.

En 1974, toujours au Madison Square Garden, Ali prend sa revanche en l’emportant sur décision mais c’est le dernier volet de la trilogie qui marque l’histoire. (suite…)

Ali et Foreman sur France Inter

Publié: 10 mars 2011 par Nicolas Zeisler dans On se cultive
Tags:, , , ,

Les inrocks hier (« Fighter » vs. « Boxing Gym » : les Inrocks ont fait tout le boulot), France Inter aujourd’hui : le raz-de-marée médiatique du noble art continue…

Du rab : Octobre 1974, Ali s’entraîne au Zaïre.

Ali, sculture frappante

Publié: 4 mars 2011 par Nicolas Zeisler dans On se cultive
Tags:, ,

L’artiste Michael Kalish a frappé fort en dévoilant récemment un gigantesque portrait de Muhammad Ali créé à l’aide de 1.300 mini sacs de frappe ou poires de vitesse et reliés entre eux par des centaines de câbles en acier.

L’œuvre qui a demandé trois ans de travail est actuellement exposée au Nokia Plaza de Los Angeles. (suite…)

A la fin des 70’s, le monde de la boxe assiste au déclin du champion du siècle, Muhammad Ali, symboliquement exécuté par son ancien partenaire d’entraînement, Larry Holmes en 1980.

Les 80’s commencent et les 4 fantastiques (Leonard, Duran, Hagler et Hearns) s’apprêtent à enchanter la décennie avec une invraisemblable série de combats.

Une revanche bien préparée

Le 20 juin 1980, Roberto Duran remporte le titre de champion du monde des welters aux dépens de Sugar Ray Leonard, défait pour la première fois de sa carrière.

L’échec est cuisant pour Sugar Ray. Il sait qu’il a payé son entêtement à rester à portée du panaméen. Il est persuadé qu’avec une bonne stratégie il peut battre Duran et entend le prouver le plus rapidement possible.

Pendant ce temps-là, Duran fête sa victoire en écumant les bars jusqu’au bout de la nuit et grossit à vue d’œil.

(suite…)

A la fin des 70’s, le monde de la boxe assiste au déclin du champion du siècle, Muhammad Ali, symboliquement exécuté par son ancien partenaire d’entraînement, Larry Holmes en 1980.

Les 80’s commencent et les 4 fantastiques (Leonard, Duran, Hagler et Hearns) s’apprêtent à enchanter la décennie avec une invraisemblable série de combats.

Sugar Ray Leonard

Sugar Ray Leonard est un surdoué de la boxe qui s’inscrit dans la lignée du grand Ali. A 20 ans, il remporte la médaille d’or olympique à Montréal avec une facilité humiliante pour ses rivaux : ceux-ci ne peuvent rien face à tant de vitesse et de mouvement.

(suite…)