L’adieu à Joe

Publié: 8 novembre 2011 par Nicolas Zeisler dans C'est notre pote
Tags:, , , , , , , ,

Joe Frazier est mort lundi, à Philadelphie, des suites d’un cancer du foie. A 67 ans, un grand champion nous a quitté, une légende de la boxe.

Smokin’ Joe a disputé 37 combats (32 victoires dont 27 par KO, 4 défaites, 1 nul). Il est devenu champion olympique des poids lourds à Tokyo en 1964 puis champion du monde de 1970 à 1973.

Joe Frazier est surtout connu pour la trilogie de combats qu’il a disputé contre Mohamed Ali. Cette rivalité a marqué à jamais leurs carrières respectives.

De 1971, date de leur première rencontre, jusqu’en 1975, l’opposition a fait fureur sur le ring comme à la ville. Sage et réservé, Frazier a encaissé les provocations de son rival, Ali traçant de lui un portrait extrêmement vexatoire. Il est le gentil noir un peu attardé (« le Gorille ») et obséquieux à l’égard des Blancs (« l’Oncle Tom »).

Sur le ring, c’est une autre histoire. Le 8 mars 1971, au Madison Square Garden de New York, Joe Frazier est le premier homme à battre Ali. Il l’emporte sur décision au terme des 15 rounds non sans avoir – à la dernière reprise – envoyé son rival à terre d’un énorme crochet du gauche. Le combat a été si violent qu’ils finissent tous les deux la nuit à l’hôpital.

En 1974, toujours au Madison Square Garden, Ali prend sa revanche en l’emportant sur décision mais c’est le dernier volet de la trilogie qui marque l’histoire.

Le 1er octobre 1975, il est 10h du matin quand les deux hommes montent sur le ring de l’Araneta Coliseum de Manille. Malgré l’heure matinale, il fait déjà 52°C et l’atmosphère est saturée d’humidité. Dans la fournaise et après les provocations d’Ali, ils se livrent le plus violent de leurs trois combats.

Frôlant le KO à tour de rôle, ils repoussent les limites de l’épuisement et de la souffrance. Il faut l’intervention d’Eddie Futch pour mettre fin au combat. Frazier ne pardonnera jamais à son entraîneur d’avoir jeté l’éponge à l’appel de la 15ème reprise, d’autant plus qu’Ali s’évanouit à peine sa victoire prononcée.

Peu avant l’interruption du combat, Ali aurait confié à son coin : « Profitez-en, c’est la première fois que vous voyez la mort d’aussi près ».

36 ans plus tard, c’est au tour de Smokin’ Joe. RIP champion.

Lire aussi Ali/Frazier, la guerre totale.

nicolas@zeisler.fr

Publicités
commentaires
  1. picard dit :

    Tout simplement extraordinaire! ils se livrent corps et âme avec respectivement deux styles opposés sans se préoccuper des conséquences, d’ailleurs l’après combat ils finissent à l’hôpital mais quel courage! quelle détermination! ils ont marqués à jamais l’histoire de la boxe… fabuleux combat devenue anthologique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s