What’s next for Manny Pacquiao ?

Publié: 17 novembre 2010 par Nicolas Zeisler dans On a hâte
Tags:, , , , , , ,

Récapitulons. Depuis juin 2008 et une spectaculaire victoire contre David Diaz pour le titre WBC des poids Légers, Manny Pacquiao est parti à l’assaut des grandes catégories.

Au cours de son extraordinaire progression, il a fait tomber les têtes d’Oscar De La Hoya, Ricky Hatton, Miguel Cotto, Joshua Clottey et Antonio Margarito, envoyant les deux premiers à la retraite et le dernier à l’hôpital avec une fracture du plancher orbital.

Contre Margarito, Manny a fini par atteindre son plafond pondéral, pesé 6 livres sous la limite contractuelle du combat. Renonçant aux affrontements type David et Goliath, le Philippin ne devrait plus combattre au-dessus de la limite des Welters (147 lbs).

Par ailleurs, après la démonstration de samedi soir, Bob Arum a dit renoncer à trouver le prochain adversaire de Pacman dans son écurie de boxeurs : « Je n’ai plus personne. Il les a tous battus !« . Pas d’improbable revanche contre Cotto ou Margarito donc, mais une ribambelle de prétendants.

Floyd Mayweather

Évident : ce n’est pas tous les jours que les deux meilleurs boxeurs du monde évoluent dans la même catégorie.

Après la victoire de son poulain samedi soir, Freddie Roach n’a d’ailleurs pas perdu une minute pour faire monter la sauce :

Mayweather doit faire quelque chose. Après la performance de Manny, il doit combattre ou se taire et quitter le pays. Désormais, Manny est au-dessus de lui. S’il ne combat pas Manny maintenant, qu’il prenne sa retraite.

Pas faux. Mais non content d’avoir régulièrement évité les adversaires qui auraient pu lui donner du fil à retordre, Mayweather (41 victoires dont 25 KOs) a aussi d’autres petites faiblesses. En septembre, il a été mis en cause pour avoir frappé son ex-compagne et lui avoir dérobé plusieurs iPhone.

Comme si cela ne suffisait pas, l’oncle et entraîneur de Floyd, Roger Mayweather, a lui aussi affaire aux tribunaux de Californie pour avoir agressé une de ses anciennes boxeuses.

En attendant la résolution des deux affaires, les candidats ne manquent pas.

Juan Manuel Marquez

Le Mexicain (51 victoires dont 37 KOs, 5 défaites et 1 nul), champion WBA et WBO des Légers, est le dernier à avoir réellement mis Pacquiao en difficulté. C’était en 2008 et le Philippin l’avait emporté sur décision partagée et contestée… En 2004, lors de leur premier combat, les deux hommes avaient fait match nul, Marquez allant deux fois au tapis lors du premier round avant de dominer l’essentiel du combat.

Depuis, le Mexicain ne cesse de réclamer une nouvelle chance. Le camp Pacquiao n’est pas contre. Roach encore :

J’aimerais bien un troisième combat contre Marquez pour lui fermer son claque merde. Mais nous ne combattrons pas sous 147 lbs.

Si Coach Freddie met l’accent sur le poids c’est parce que, contrairement à ses cinq combats précédents, Manny a tout à gagner à faire monter Marquez de catégorie. Si le Mexicain est l’un des meilleurs poids Légers de la planète, il est bien moins à l’aise dans les catégories supérieures, en témoigne son échec, l’année dernière, face à Floyd Mayweather. Lesté de plusieurs kilos inutiles, il avait perdu vitesse et explosivité en cours de route.

Pour que les retrouvailles soient belles, il faudrait que le combat ait lieu à la limite des Super Légers (140 lbs)… et que Marquez batte le redoutable australien Michael Katsidis (27 victoires dont 22 KOs, 2 défaites) le 27 novembre prochain.

Les autres

Tous deux invaincus, Bradley (26 victoires dont 11 KOs) et Alexander (21 victoires dont 13 KOs) s’affrontent le 29 janvier prochain pour les titres WBO et WBC des Super Légers. Le vainqueur pourrait envisager de défier Pacquiao.

Andre Berto (26 victoires dont 20 KOs), lui, n’aurait pas besoin de changer de catégorie. Jeune, rapide et puissant, il est sans doute, Floyd mis à part, le  Welters le plus crédible.

Dernier candidat : Sugar Shane Mosley (46 victoires dont 39 KOs, 6 victoires, 1 nul). Mauvaise idée. Avec ses 39 printemps et deux récentes performances plus que médiocres, Papy Mosley serait bon pour une belle raclée.

En attendant que la situation se décante, Manny va se refaire une santé loin des rings. Avec la bénédiction de Coach Freddie :

Je lui ait dit de prendre six mois. Il a besoin de bien se reposer. C’était un combat physique et dur. Il a pris des coups, il a des bleus partout.

nicolas@zeisler.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s